Depuis le 19 avril, il est à nouveau possible d’organiser certains événements, dans le respect des directives émises par l’Office fédéral de la santé (OFSP).
Les organisateurs et organisatrices sont responsables du respect des mesures de lutte contre le coronavirus.
Cordialement, Pro Natura
Broderies rebelles

Exposition artistique gravures et broderies rebelles

Le noir velouté de la manière noire et les tailles nettes de la gravure au burin dialoguent avec les broderies rebelles où les fils rouges, écrus ou gris dessinent un chemin de voyage sur le lin ancien, vieilli, abîmé parfois.

Cette exposition réunit deux artistes. Une rencontre entre les broderies rebelles de Nathalie Pilloud Gay-Balmaz et les gravures en taille-douce de Claude-Alain Giroud.

Présences des artistes:

12 septembre et 10 octobre de 13h30 à 17h, démonstrations d'impression

31 octobre de 15h à 17h, finissage

Date
Samedi, le 04.09.2021 10:00 - Dimanche, le 31.10.2021 17:30
Lieu
Centre Pro Natura de Champ-Pittet
Coûts
Gratuit
Type d’événement
Saison d’événement

Accès avec certificat covid


Centre Pro Natura de Champ-Pittet
Ch. de la Cariçaie 1, 1400 Cheseaux-Noréaz
Tél. 024 423 35 70
Email: @email



Claude Alain Giroud - Gravures en taille-douce

Gravures

Depuis plus de 25 ans, les travaux de gravure en taille-douce de Claude-Alain Giroud explorent essentiellement les univers du burin et de la manière noire. Les tailles nettes de la gravure au burin sont sans doute issues de l’orfèvrerie, vers 1450. Plus tardive, la technique de la manière noire est apparue au 17ème siècle. Partir du noir velouté d’une manière noire pour remonter vers la lumière offre une infinité de voies d’exploration. Un travail qui s'inspire fréquemment d'éléments découverts dans la nature, mais qui s'émancipe toutefois de la représentation, permettant ainsi de s'ouvrir à diverses interprétations.

Nathalie Pilloud Gay-Balmaz broderies rebelles

Broderies rebelles

Les broderies rebelles sont ainsi nommées car elles ne s'inscrivent pas dans la broderie traditionnelle. Elles se veulent spontanées, hors des cases. Elles trouvent leur chemin sur un lin ancien, vieilli, abîmé parfois. Peut-être est-ce un besoin de réparer, de sublimer une matière abandonnée. C'est surtout un acte créatif qui invite au silence et à la réflexion.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Bien­v­enue à Champ-Pittet!

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations…

Centre

Café-restau­rant

Le restaurant de Champ-Pittet vous propose une cuisine…

Article